OTTO STAFFEL

Escadrille virtuelle sous IL2 Forgotten Battles / Virtual IL2-C.O.D Squadron
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tactiques et conduite générale sur serveur dog...

Aller en bas 
AuteurMessage
Otto_Bann
Admin
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Tactiques et conduite générale sur serveur dog...   Lun 1 Sep - 13:00

... ou komenkifé (en dog coté bleu)

Je ne suis pas un bon technicien du combat aérien virtuel, vous ne verrez donc rien ci-dessous sur les subtilités des ciseaux, du B&Z, du Drag and Bag etc.... mais simplement mon humble avis pour ne pas avoir à pleurer au regard de nos résultats. Même si je ne vole pas que pour les stats, j'use de quelques règles de conduite générale simples et logiques, déduites par l'expérience passée sur dog servers et coté Bleu. Elles ont été confirmées par l'expérience et le savoir faire d'autres pilotes, de vrais as du combat virtuel aérien (eux Wink ), aux ratios V/D dépassant parfois les 75 et au-delà (sur Spits vs 109s). Si, si ça existe : il s'agissait de 2 gars du JG2001 (Raiman + un autre dont le nom m'échappe, ils n'ont plus volé après l'arrivée des mods je crois)... Comment ai-je fait? Tout simplement en enregistrant leurs tracks pour ensuite les décortiquer Twisted Evil .

Il s'agit donc ici d'une "piqure de rappel" de quelques règles évidentes à suivre dans l'esprit d'un pilote solitaire en chasse libre. Elles peuvent être un peu différentes si l'on vole à 2 ou + ou si l'on se trouve coté Rouge du fait que leurs chasseurs sont en général plus manœuvrants.

Appliquer ces règles systématiquement m'est assez rapidement fastidieux, c'est pourquoi je les "oublie" volontairement et régulièrement, selon l'humeur du moment. Mais ajoutées à une pratique régulière elles assurent un ratio Victoires / Défaite(s) pouvant dépasser les 2 chiffres, soit 10 victoires pour une défaite (ex: ICI). Avec un minimum d'analyse et d'honnêteté, vous remarquerez que les défaites enregistrées résultent presque toujours du non-respect d'au moins une de ces règles, à moins d'avoir été victime d'un "aléas" comme un vulching, un perching, ou d'être percuté ou abattu par un ami par exemple.

Tout ce qui va suivre est basé sur 2 principes essentiels à garder à l'esprit en toutes circonstances. VOLER D'ABORD DEFENSIF pour ensuite voler offensif quand la bonne occasion se présente mais PAS AVANT!!! Vous pouvez en déduire que le second principe est LA PATIENCE . S'il devait y en avoir un 3ème: LA DISCRETION. Attention, voler dabord défensif ne veut pas dire de façon timorée (pas de résultat dans ce cas). Il s'agit seulement de voler dans le bon ordre des priorités.

- Prendre de l'altitude dans ses propres lignes. Avant même la ligne de front et idéalement, on devrait déjà être au niveau de combat et non à devoir encore y monter, surtout si la navigation choisie pour aller vers l'ennemi est plutôt directe.

- Prenez une route indirecte pour aller sur le front, par le choix d'un itinéraire moins évident en utilisant si possible ce qui est disponible (soleil, nuages, relief).

- Evitez si possible de naviguer loin des nuages afin éventuellement de s'y cacher, surtout en altitude intermédiaire. Modifier un peu sa route pour ça n'est pas interdit. De +, la silhouette des appareils ennemis (et amis) se voit évidemment mieux sur un fond de nuage.

- Si l'on doit voler en basse altitude, utiliser le relief sinon les arbres (attention, basse altitude = ttba / au ras des arbres et pas 100m du sol et + d'où l'on est visible comme le nez au milieu de la figure). A peine au dessus des arbres ou d'une forêt, on est beaucoup plus difficilement repérable (attention au sillage sur l'eau + danger d'accrocher le relief et surtout les arbres qui sont parfois quasi invisibles: faut s'y entraîner). Les avantages du ttba sont donc: on voit mieux les autres appareils, on est difficilement détectable, on ne peut pas vous attaquer par le dessous (ou + difficilement, c'est un angle de moins à surveiller), on peut surprendre facilement l'ennemi. Inconvénients: la navigation est plus difficile et si par malheur on est détecté, on a toujours l'altitude contre nous...

- Evitez de passer sans cesse d'une tranche sur l'autre, de faire des 360° et de tirer de loin (donc longtemps): y'a rien de mieux pour dévoiler votre position mieux qu'avec un radar!

- Evitez de foncer bêtement dans une mêlée. A la périphérie des appareils de tous bords s'échappent pour reprendre de l'altitude, poursuivre ou se sauver. Si ça vous démange trop, pas de chandelle après la passe mais un run en légère montée en regardant bien derrière et en haut car si un ennemi a su patienter 2000m au dessus de la mêlée, il n'attend que cette chandelle pour obtenir facilement 1 kill...

- Prenez le temps d'identifier qui est qui avant d'y aller. L'ami qui se fait arroser plus bas par 2 ou 3 ennemis a forcément commis une ou plusieurs erreurs, probablement grossières. Ne vous laissez pas vous y entraîner sous prétexte de l'aider. Au pire zoomez 1 fois pour faire peur ou tenter un kill sur celui qui est à la traîne afin qu'ils le lâchent un peu mais c'est tout (y'a cas pas être si bête) Smile.

- Négligez l'ennemi vu 4000m en dessous mais n'oubliez pas d'informer les autres! Le coût en altitude est trop élevé sauf si vous êtes proche de votre base ou une position amie normalement défendue par de l'AA, ou à proximité d'appareils amis qui pourront aider le cas échéant.

- Dans 90% des cas, la manœuvrabilité des appareils rouges est supérieure à celle des appareils allemands. Il est donc inutile de tenter de les battre sur ce terrain (on voit pourtant tous les jours des Fw 190 s'obstiner en tournoyant avec des Spits... avec presque toujours l'issue qu'on peut facilement deviner). En Fw 190 c'est la vitesse horizontale, l'accélération, la puissance de feu souvent et la résistance structurelle en piqué qui soutiendront une stratégie / votre tactique, afin de survivre et vaincre. Jamais la manœuvrabilité.

- Evitez le plus souvent possible de perdre inutilement de l'altitude en combat. Un mauvais réflexe naturel des débutants est de descendre pour prendre de la vitesse. Dans un engagement à 1 vs 1, être plus haut (et avoir plus de vitesse) que l'ennemi est souvent décisif pour sortir vainqueur.

- N'engagez pas le combat sans avoir au moins un avantage décisif, surtout à bord d'un appareil moins manœuvrant. Le dogfight pur devrait être exceptionnel car il résulte d'un échec tactique, d'une mauvaise décision ou d'une situation mal évaluée. L'idéal est d'obtenir le kill avant d'être vu (ou du moins de manière que l'ennemi ne puisse s'esquiver)! C'est historiquement la ligne de conduite de TOUS les grands as allemands: Hartmann, Barkhorn, Mölders, Müncheberg, Galland, etc...notamment où et quand l'environnement est propice à l'embuscade (nuages, obscurité, brume, relief, soleil...).

- Si l'effet de surprise est obtenu, tirez à bout portant (la convergence des armes devra être réglée en conséquence) : inutile de savoir viser + économie des munitions. Attention aux explosions et aux morceaux si l'on est trop près, surtout en cas de survitesse qui limite les possibilités d'esquive.

- Ne poursuivez pas un appareil gravement endommagé, quitte à se le faire chiper : tenter d'achever ou pire, s'acharner sur un adversaire déjà très amoché Mad c'est s'exposer inutilement pour un résultat identique, il tombera de toute façon. Attention aux copains de l'ennemi que vous venez de plomber (TS) d'autant qu'en le poursuivant, il faudra probablement perdre altitude ou vitesse, sinon les 2. Les tirs superflus éclaireront encore la position en plus des précédents. Au cas ou on vous l'a fini et donc piqué le kill, laissez le voleur se débrouiller avec les potes de celui qu'il a achevé (vous pouvez éventuellement le lui faire savoir avec des mots choisis...) Smile

- Economie de la monture en utilisant le radiateur ouvert à fond quand rien n'oblige à le réduire + gaz réduits. Perso j'utilise le pas d'hélice manuel afin de trouver le bon compromis vitesse-montée-refroidissement (même sur le 109 et au moins pour la navigation, ce n'est qu'une habitude à prendre) afin d'obtenir 100 ou 200 tours minutes de moins qu'avec le pas auto. Si ça part mal , la surchauffe arrivera + tard... Je passe en automatique pour le combat à bord des 109s. Si vous n'êtes pas habitué au pas manuel, restez en automatique car attention, en pas manuel le risque de "serrer" le moteur rapidement est bien présent.

- Sauf bombers, la formation serrée est aussi belle qu'inefficace car on est trop pris à éviter la collision ou de se perdre plutôt qu'à vérifier ses arrières. NE VOLEZ JAMAIS L'UN DERRIERE L'AUTRE (attitude de noob... suicidaire!) les 6 et le dessous de celui qui est en arrière ne seraient pas surveillés (+ vision dégradée de la situation d'ensemble). Un espacement horizontal minimum de 300 / 400m permet de mieux voir et naviguer tranquille. Ne "collez", ni rasez jamais vos coéquipiers ni les appareils amis: DANGER d'abordage, de se perdre et surtout de ne pas voir l'ennemi!

- La technique à éviter face aux bombers: défier leurs mitrailleurs... A moins d'avoir mis au point (et validé) une tactique personnalisée, le tir de loin et/ou par le coté ou mieux encore de face, n'est pas facile à faire et prend plus de temps pour se placer, mais c'est moins dangereux que de s'approcher des 6 d'un bomber. A noter que la méthode frontale reste efficace même à bord d'un appareil faiblement armé ou s'il ne vous reste plus que du petit calibre: Tuer le pilote suffit à obtenir le kill. Pas besoin de s'obstiner à vouloir découper ces mastodontes / méthode d'Egon Mayer en ww2, Un track illustre en partie ces propos: voir F4 vs A-20 dans la section "Vidéos, guncam etc...".

Enfin, encore et toujours, la patience et la discrétion sont les meilleures armes, loin devant les performances des appareils et des armements (et des mods).

D'excellents "voltigeurs" au nombre de victoires respectable se font régulièrement descendre, parfois plusieurs fois dans la même soirée par les mêmes adversaires car à coté de leurs évidentes capacités ils reproduisent sans cesse de grossières erreurs en plus de souvent trop compter sur les caractéristiques supérieures de leurs appareils. Pour certains il est même possible de les shooter 2 ou 3 fois en quelques minutes, tellement ils sont prévisibles.

2 cas d'école pour illustrer:

- Ils prennent la route la + directe sans se préoccuper du soleil et des nuages juste au-dessus desquels ils se retrouvent bien visibles, en territoire ennemi et avec le soleil de face si le hasard de la mission le veut... Ils arrivent donc en territoire ennemi avec agressivité mais en montée, trop lent, trop bas, logiquement situés sur la carte et avec le soleil en pleine face par dessus le marché...

- Ils pilotent avec des œillères, dès qu'ils ont vu des tirs ou l'ennemi (bien que souvent équipés de rétros) et ils foncent dans le tas à la 1ère occasion, pourchassant et tirant dès que possible (de trop loin) avant de sortir de la mêlée d'une superbe chandelle... au profit des zoomers, des + malins et des patients qui font de ces pilotes le véritable fond de commerce pour leurs stats... Smile

Ils veulent faire des kills trop vite...! C'est un des problèmes des servers dog, certains ne se soucient pas ou peu de rester vivants... (esprit "kamikaze") Mad

Toujours garder à l'esprit de D'ABORD voler pour ne pas être abattu, avec patience, réflexion et discrétion. Ceci implique aussi de savoir rompre le combat à temps, dès qu'on a plus l'avantage. Ce n'est en aucun cas une fuite mais un simple repli tactique pour revenir dans de meilleures conditions. Vos ex-poursuivants en garderont régulièrement un souvenir cuisant scratch

Alors logiquement, on est moins souvent descendu, on est + souvent au combat à chercher l'ennemi et à bien se placer, plutôt qu'à foncer dans le tas à la 1ère occasion et presqu'aussi vite se retrouver sous le parachute et avoir à refaire les navettes entre base et front. Les kills suivent forcément...

Dans ces conditions (après avoir lu et étudié quelques secondes le brief afin de remplir l'objectif), les dogservers deviennent très intéressants...

PS1: N'oubliez pas le TS, quitte à vous mettre "un coup de pied au cul" pour parler anglais.

PS2: Documentaire en français "Les As de la Luftwaffe" avec les interviews vidéos de Hartmann, Rall, Krupinski. Ecoutez bien ce qu'ils disent (et notamment Erich Hartmann entre la 20ème et la 23ème minute de la vidéo)...: http://www.wladbladi.com/forum/documentaires/98703-toute-lhistoire-luftwaffe-pendant-seconde-guerre-mondiale.html
OB


_________________
Fly With Honor and get the kill before being seen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otto-squad.forum-free.biz
 
Tactiques et conduite générale sur serveur dog...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTTO STAFFEL :: Tactiques et formation-
Sauter vers: